La Gripperie Saint Symphorien

La Gripperie Saint Symphorien est une charmante petite commune d'environ 600 habitants, située au coeur de la Charente Maritime, située entre Rochefort et Royan. Elle est partagée entre les marais de Brouage et les collines de la Gripperie.

Lors de sa création en 1790, elle prit le nom de l'ancienne paroisse : Saint Symphorien.

Son appellation actuelle date de 1922.

La Gripperie tire son origine du vieux français "gripper" signifiant grimper, monter, s'explique par la croissance de la population au début du XXè siècle. et par sa situation au sommet d'une colline.

 

L'église Saint Symphorien

Construite au XIIè siècle elle mêle les styles romans et gothiques.

Initialement construite en forme de croix latine, elle devient rapidement le siège d'un pèlerinage dédié à St Symphorien. Des reliques de ce Saint martyr auraient été ensevelies dans le sanctuaire.

Les conflits franco-anglais causeront des dégâts importants. C'est à cette époque qu'elle perdit les deux bras de son transept et probablement son clocher.

Au XVè siècle, une phase de reconstruction et d'agrandissement s'achève.

Le clocher actuel a une forme cylindrique et coiffée d'une flèche en ardoise.

La façade est caractéristique du style roman saintongeais.

L'intérieur comporte deux peintures à l'huile de l'artiste saintongeais Bragny : l'une daté de 1641 représentant le martyr de Saint Symphorien, l'autre datée de 1676, montre l'assomption à la vierge.

Cette église est classé monument historique en 1955.

La réserve naturelle régionale de la Massonne

Située à cheval sur les communes de la Gripperie Saint Symphorien et de Saint Sornin la réserve naturelle régionale de la Massonne constitue un siite naturel exceptionnel.

Elle  accueille de nombreuses variétés de plantes de zones humides devenues rares aujourd'hui comme : la fauvette pitchou, la gentiane pneumonanthe, l'iris de Sibérie ou encore le fadet des laîches. Plus de 600 espèces ont été recensées dont 28 espèces patrimoniales.  

La faune est également remarquable avec 27 espèces de libellules, 32 de papillons et 12 insectes d'intérêt patrimonial comme le damier de la succise et la rosalie des alpes.

a fauvette pitchou, la gentiane pneumonanthe, le fadet des laîches. On trouve aussi des boisements très diversifiés, en fonction de la nature du sol et de l’hydrométrie au sein de la réserve. Ils se composent d’aulnes et de frênes en milieux humides et évoluent jusqu’à la chênaie sur les sols plus secs. Sur les prairies situées sur les coteaux secs sablonneux de la réserve se développe une flore de type mésophile qui sont des lieux privilégiés pour les pontes de la cistude d’Europe. La flore compte 600 espèces de plantes recensées, dont 28 espèces patrimoniales. Il accueille de nombreuses espèces rares en Poitou-Charentes comme l’iris de sibérie.

a fauvette pitchou, la gentiane pneumonanthe, le fadet des laîches. On trouve aussi des boisements très diversifiés, en fonction de la nature du sol et de l’hydrométrie au sein de la réserve. Ils se composent d’aulnes et de frênes en milieux humides et évoluent jusqu’à la chênaie sur les sols plus secs. Sur les prairies situées sur les coteaux secs sablonneux de la réserve se développe une flore de type mésophile qui sont des lieux privilégiés pour les pontes de la cistude d’Europe. La flore compte 600 espèces de plantes recensées, dont 28 espèces patrimoniales. Il accueille de nombreuses espèces rares en Poitou-Charentes comme l’iris de sibérie.

People

La légende raconte que chaque 22 aout, à minuit, le jour de la Saint Symphorien, les eaux de la fontaine se mettent à bouillonner. Les malades, essentiellement des paralytiques, n'avaient qu'à s'y plonger pour retrouver la mobilité.